Méditerranée, terroir divin : Reportage Provence, Drôme Provençale, Ardèche 2017 – 2018 – Texte : Laurence Crinquant – Photographies : Claude Cruells


Vignobles provençaux : de la chute des feuilles à la floraison des lavandes

 

Au loin Grignan, Drôme Provençale

 

Sur les recommandations de notre partenaire Vin Méditerranée IGP, nous réalisons différents reportages en Provence, dans la Drôme Provençale et en Ardèche à l’automne 2017 et au début de l’été 2018. C’est un vaste territoire aux paysages variés que nous devons découvrir. Encore une fois, guidés par les nombreuses suggestions de nos contacts et nos diverses recherches documentaires, nous restons attentifs à saisir les paysages tantôt singuliers, tantôt spécifiques de cette région évocatrice de douceur de vivre. Nous souhaitons tout d’abord capter les ambiances automnales et les trésors de lumière qu’offre le mois d’octobre, dévoiler les charmes géologiques de certaines zones abritant de superbes vignobles et permettre aux vignes et lavandes de se côtoyer en période de floraison.

 


 


 

 

On s’est battu pour le chatus

 

Le Chatus est un cépage rouge tardif. Il arrive à maturité fin septembre début octobre. On en dénombre aujourd’hui plus de 60 ha en Ardèche.

Nous retrouvons André Mercier, Président de l’Union des Vignerons des Coteaux de l’Ardèche, devant la Cave la Cévenole à Rosières en Ardèche. C’est un homme robuste, passionné et profondément attaché à son territoire. Il propose de nous en faire découvrir quelques aspects insolites.

 

Le vignoble ardéchois compte actuellement 16 cépages contre 60 à la fin du XIXème, marqué comme tant d’autre par les outrages du phylloxéra. Abeillane, mortefeuille, olivette, passerille… n’ont pas eu droit à la renaissance époustouflante du chatus, mentionné déjà en 1599 par Olivier de Serre, célèbre agronome.

 

Il fut sauvé in extremis de la disparition par les vignerons de Vernon entre 1880 et 1940 qui l’appréciaient pour son degré, sa couleur et son corps. C’est à Vernon que nous découvrons la parcelle de vigne qui l’a vu renaître après une greffe réussie en 1882 sur du Jacquez.

 

A force de persévérance, les vignerons de la Cévenole entreprirent un programme de sauvegarde et de replantation. La première cuvée commercialisée date de 1997 ; un vin 100 % chatus qui deviendra l’emblème de l’Ardèche avec souvent, fermentation malolactique, égrappage et élevage en fûts de chêne.

 

Un vaillant pied de chatus après les vendanges

 


 


Entre Drôme Provençale et Ardèche

 


 

Les Dentelles de Montmirail

 

A l’ouest du mont Ventoux, les Dentelles de Montmirail déclinent leurs crêtes d’aiguilles calcaires. Quêtant les meilleures lumières, traquant les brumes estivales et enhardis par la profusion des parfums et des fleurs, nous pourrions en faire très vite le tour. Mais cela est sans compter tous les petits coins secrets qui justifient aux Dentelles le titre de « Mirabilis » (latin) : « merveilleuse » ! Trois appellations prestigieuses se répandent gracieusement en restanques autour de ce massif jurassique :   Vacqueyras, Gigondas et Beaumes-de-Venise (pour ses rouges et son muscat vinifié en vin doux naturel). Pour notre photographe, l’exercice est complexe. En ces jours les plus longs de l’année, la lumière brûle les contrastes en quelques minutes.

 

Quelques jours plus tard, à l’est d’Aix-en-Provence, le calcaire semble moins tourmenté. La verticalité des Dentelles fait place à une barre calcaire affable mais impressionnante : la montagne Sainte-Victoire.

 

 


 

Symbole de la Provence, comme le Mont Ventoux et la Sainte-Baume,

signal du Pays d’Aix, muse de Cézanne, la montagne Sainte-Victoire culmine à 1011 m.

 

Site de promenade, elle s’explore par tous ses sentiers ponctués de restanques. Le patrimoine religieux offre plusieurs étapes à vos randonnées : le prieuré Sainte-Victoire, construit au XVIIe siècle, l’Ermitage Saint-Ser, un merveilleux paysage de Provence autour d’une petite chapelle construite dans le prolongement d’une grotte pour perpétuer le souvenir d’un ermite du Ve siècle qui vint chercher refuge en ces lieux, la Croix de Provence, perchée sur la pointe occidentale du massif. Au pic des Mouches, point culminant, un panorama extraordinaire embrasse les horizons de Provence et les plaines vallonnées du Pays d’Aix. Par temps clair, on voit la mer, le Mont Ventoux et les Alpes. (Source : http://www.aixenprovencetourism.com/decouvrir/aix-en-provence/montagne-sainte-victoire/)

 

Émouvante Sainte-Victoire

 


 

Tandis que les lavandes embaument, les vignes préparent leurs grappes

 

Saison des lavandes en Provence : Humer les lumières, contempler les parfums

 


 

 

Partager sur les réseaux sociaux